La directrice générale de YouTube, Susan Wojcicki, s’est jointe à une brochette de cadres techniques et de professionnels des médias qui ont accablé Facebook lors d’une conférence en Californie.

Susan Wojcicki

S.Wojcicki, dont la propre entreprise fait face à d’intenses critiques au sujet de sa gestion du blogger controversé Logan Paul, a suggéré que Facebook devrait poursuivre sur la voie qu’il a entamée, lorsqu’il a annoncé en janvier son intention dépriorétiser le news et contenu.

« Ils devraient revenir aux photos de bébés ou chatons et à leur partage « , a dit Wojcicki à Code Media à Los Angeles.

Mais le PDG a déclaré que les tentatives croissantes de Facebook qui tente de s’imposer comme une plateforme vidéo ne l’inquiète pas le moins du monde:  » Nous devons toujours prendre nos concurrents au sérieux, mais vous ne gagnez pas en regardant en arrière ou autour de vous. »

Elle n’était pas la seule à attaquer Facebook, qui est devenu l’un des défouloirs préférés de l’industrie au cours des derniers mois. Jonah Peretti, co-fondateur et PDG de BuzzFeed, s’est joint à la croisade, faisant valoir que Facebook devrait étendre ses pratiques de partage des revenus au fil d’actualité lui-même. La majeure partie des revenus de Facebook provient du fil d’actualité, et c’est là qu’ils n’ont pas partagé leurs revenus « , a déclaré Peretti à la conférence.

Jonah Peretti

 

Le réseau social sépare les revenus publicitaires des articles instantanés, ou vidéos postées sur le site, mais Peretti dit que cela ne suffit pas. « Ce sont des endroits avec beaucoup moins de portée, donc il y a beaucoup moins de revenus. »

Elodie Weber – Agence Noho

Source 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer